« La conversation scientifique » s’attaque aux faits dits « alternatifs »

Informations, faits dits « alternatifs », croyances collectives… Quelle est la part du vrai et du faux dans ce que propose Internet ? Comment échapper à la manipulation dans notre marché dérégulé de l’information ? Nous vous recommandons d’écouter en replay «La conversation scientifique » du samedi 28 octobre sur France Culture (16-17h) qui s’inscrit dans un cycle d’émissions intitulé « ce qu’on sait, ce qu’on ne sait pas ». Invité d’Etienne Klein, le sociologue Gérald Bronner explique comment les théories du complot et autres « fake news » envahissent l’espace public ; il y a, dit-il, sur Facebook, trois fois plus de liens conspirationnistes que de liens vers des sites scientifiques du fait de la très grande motivation de leurs auteurs.  En Tunisie, une doctorante en géologie a soutenu en 2017 une thèse affirmant que la terre était plate ! Gérald Bronner décrypte le fonctionnement des « systèmes de diffusion de crédulité » à l’œuvre dans nos démocraties et notamment cette confusion très courante entre corrélation et causalité qui hérisse le poil des statisticiens. Exemple donné par le sociologue : plus il y a de cigognes, plus il y a de bébés. En réalité, plus il y a de bébés, plus il y a de constructions immobilières, plus il y a de surfaces de toits et plus il y a de possibilités de nidification. Claire Garnier

Ecouter le Replay du 28-10-2017

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *