Le nouveau rédacteur en chef de Normandie Actu au Club

Ce mardi 25 septembre, un peu plus de six mois après sa prise de fonction (2 mai), nous avions le plaisir de recevoir Jean-Baptiste Morel, le nouveau rédacteur en chef de Normandie Actu.

C’est Thierry Delacourt, président du Club et rédacteur en chef adjoint de Paris Normandie, qui animait la rencontre avec l’avantage de très bien connaître Jean-Baptiste Morel, avec qui il a travaillé il y a quelques années à Liberté Dimanche. Le jeune homme après son master Staps à rejoint la capitale et notamment, la rédaction de la chaîne Equidia, où il a été rédacteur en chef adjoint en charge du digital.

En mai dernier, il rejoint les équipes du pure player normand pour gérer les 7 journalistes dédiés au web pour Normandie Actu et ses sous-sections (14 Actu, 76 Actu, 50 Actu, 27 Actu et 60 Actu). Le média, adossé à la plateforme nationale Actu.fr, et propriété du groupe SIPA-Ouest France, enregistre depuis 3 mois un taux de fréquentation record avec plus de 3 millions de visiteurs mensuels. 

Des visiteurs en grande partie amenés sur le site du média via les réseaux sociaux. Des outils dont Jean-Baptiste Morel est spécialiste et dont il fait une priorité pour son équipe, déjà bien à l’aise sur ces divers canaux. Le rédacteur en chef voit néanmoins que la marge de progression existe, avec une application ou une démarche de push vers le lecteur.

Sur le plan de la politique éditoriale, un mot d’ordre la proximité. « Il faut que le sujet soit concernant (…). J’ai de la chance tous mes journalistes sont de très très bons veilleurs. De purs rouennais (pour ceux présents dans la salle, NDLR) et de bons journalistes. L’info nous remonte très facilement. » Malgré toutes les qualités de son équipe, il ne manque pas de souligner l’avantage de pouvoir bénéficier de la force de frappe des 32 hebdos du groupe (Publihebdos, filiale de SIPA-Ouest France) en Normandie.

2018-09-28T14:41:07+00:00 27 septembre 2018|

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.