Café 61 : quelle compo pour quelle photo ?

Mardi 26 novembre s’est tenu un nouveau “Café 61” chez notre partenaire StarTech61 à Alençon. Les 18 participants ont assisté à un échange entre un photographe et un journaliste sur la composition d’une photographie et son rôle dans l’illustration d’un article.

Willy Lespa, photographe et artiste conceptualiste a débuté par un analyse rapide de deux portraits d’artistes incontournables : Botticelli et De Vinci. Les couleurs, leur composition, les profondeurs de champs et la position du modèle sont les éléments importants qui donnent l’allure du portrait.
Il en est de même pour la photographie :“le photographe est là pour mettre en lumière son modèle.” Lui-même façonne les femmes et les hommes qui passent devant son objectif, à titre personnel ou professionnel, en travaillant avec eux leur posture.

À la différence du photographe, Laurent Rebours, éditeur de l’Orne hebdo, le Réveil normand, le Perche, La Dépêche de Verneuil-sur-Avre, a indiqué avoir de nombreuses contraintes pour la réalisation d’image d’illustration pour ses articles.

“La porte d’entrée dans un article, c’est très souvent l’image, ensuite la légende et puis le contenu.” Dans une journée type d’un journaliste, le temps de la photo est très compté : “il faut penser à la photo avant même l’interview”. Le journaliste peut demander à la personne interviewée de débuter l’échange par une série de photos et de clore celle-ci par une seconde série.

Être un bon journaliste “localier” c’est sentir ce qui fera une bonne information locale et c’est une belle histoire à raconter, qui commence par la composition de la photo, qui sera rejointe par le contenu de l’article. La composition va donner la dimension subjective de la photo.

2019-11-29T12:00:11+01:00 27 novembre 2019|

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.