Mardi 19 octobre, trois semaines après la publication de son livre  »Hier journalistes, ils ont quitté la profession » aux Éditions Entremises, nous avons reçu Jean-Marie Charon, adhérent et sociologue spécialiste des médias pour une discussion autour de l’attractivité du métier et des mécanismes qui poussent les professionnels à le quitter.

Pendant plusieurs semaines, Jean-Marie Charon avec Adénora Pigeolat (Université Le Havre-Normandie), ont réalisé une enquête intitulée “Pourquoi quitter le journalisme ?“ et fait passer une cinquantaine d’entretiens. 55, exactement, journalistes ont témoigné sur la réalité du métier en France et les raisons du recul du nombre de détenteurs de carte de presse : profession de plus en plus épuisante, baisse de la durée moyenne des carrières et nombre croissant de reconversions.

Michèle Meyer, médecin du travail à l’AMSN, était également présente pour témoigner de manière générale des journalistes qu’elle est amenée à rencontrer et suivre, des nombreux cas de burn-out avec une définition très exacte des symptômes qui caractérisent cet épuisement professionnel. Elle a aussi fait un point sur les risques psycho-sociaux liés à la profession.

Avec cette enquête, Jean-Marie Charon avait le souhait de poser le problème sur la table, face à des directions souvent dans le déni. Celle-ci n’est qu’une étape, elle s’étoffera en 2022 d’un focus sur les jeunes qui représentent près de la moitié des interviewés, ceux qui déchantent, rapidement et passent moins de 10 ans dans la profession.

Livre à retrouver dans toutes les bonnes librairies. ‘‘Hier journalistes, ils ont quitté la profession » aux Éditions Entremises, 7,95€.

Des discussions similaires seront organisées par le Club, dans les semaines à venir, au Havre et à Caen.