Le temps d’une journée aux 12e Assises internationales du journalisme

Les Assises internationales du Journalisme, ce sont 3 jours d’ateliers, de débats et de soirées spéciales autour des grands thèmes de l’actualité nationale et internationale mais aussi des expositions, des projections, des ateliers d’éducation aux médias, un salon du livre du journalisme sans oublier des remises de Prix. Pour le lancement de ces Assises, le mercredi 13 Mars, à MAME à Tours, se déroulait une journée dédiée à l’éducation aux Médias et à l’information. Très investi sur cette question, le Club a envoyé une équipe pour participer à cette journée.

Au programme de nombreux ateliers : tables rondes, débats, workshops et stands présentant diverses actions autour de l’éducation à l’information et aux médias à destination des jeunes mais également des plus âgés.

Le matin, parmi les sujets variés qui ont été abordés, notre équipe a pu participer aux discussions sur : « Education aux médias et à l’information, quelles initiatives en Europe ? », mais aussi « Donner le goût de l’info, les initiatives des médias jeunesse », « Education aux médias et à l’information : l’éducation populaire mobilisée » ou encore « Les entretiens de l’information : ils se sont lancés… et ça n’a pas marché ».

« Education aux médias et à l’information, quelles initiatives en Europe ? » : les échanges ont beaucoup tourné sur l’annonce par la Commission européenne de mobiliser les Etats membres pour la semaine de la presse et des médias dans l’école et ce dans la perspective des élections européennes en mai prochain. Deux intervenants étaient également autour de la table pour présenter des initiatives déjà en place et qui font résonner l’EMI au niveau international, une côté média avec la RTBF en Belgique et une côté associatif, avec une radio alsacienne ayant monté un projet transfrontalier avec l’Allemagne, l’Italie, le Portugal et l’Espagne pour créer une radio du parlement européen.

« Donner le goût de l’info, les initiatives des médias jeunesse » : Comment captiver les jeunes à l’actualité ? Comment s’adapter à ce jeune public ? Y a-t-il une certaine défiance avec ce public ? Voilà quelques questions que les intervenants se sont posés. Donner le goût de l’info aux plus jeunes, c’est tout d’abord adopter un choix de vocabulaire précis : une bonne dose d’humour, utiliser des références connues chez les adolescents mais aussi privilégier des formats BD pour rendre le sujet plus ludique.

« Education aux médias et à l’information : l’éducation populaire mobilisée » : il existe déjà de nombreux dispositifs d’éducation aux médias. Mais sont-ils réellement tous efficaces ? Maïka Seguin, Hervé Prevost, Francois Laboulais et Olivier Magnan étaient là pour présenter leurs dispositifs. Entre Web Radio, interventions dans les écoles, plate-forme internet… les dispositifs présentés étaient très variés et enrichissants. De quoi inspirer notre équipe autour de cette question d’éducation aux médias !

« Les entretiens de l’information : ils se sont lancés… et ça n’a pas marché » : point d’éducation aux médias dans cet atelier (quoique…) mais trois Normands sur le plateau. Jean-Marie Charon d’abord, adhérent et sociologue des médias, qui coanimait la rencontre ; ainsi que Gilles Triolier et Manuel Sanson pour un retour d’expérience sur les 16 mois de Filfax (lancé en janvier 2017 et mis en liquidation en avril 2018).

L’occasion pour eux d’annoncer qu’ils vont lancer, uniquement tous les deux cette fois, un nouveau média fin avril-début mai prochain. Nommé Le Poulpe il proposera de l’investigation locale sur le temps long mais dans la même veine “poil à gratter” qu’ils avaient voulu donner à leur mouture de Filfax.

Suite à ces ateliers, l’après-midi était dédiée aux Prix d’éducation aux médias et à l’information. Les 19 nommés de cette session 2019 avaient chacun 6 minutes pour défendre leur projet devant le jury composé du très charismatique Harry Roselmack, présentateur du magazine « sept à huit » sur TF1. Pour finir les prix ont été décernés à six équipes : l’association « Les pieds dans le Paf » pour la meilleure initiative associative et citoyenne, « Rue 89 Strasbourg » pour la meilleure initiative dans un média francophone, « Cartooning for Peace » pour la meilleure initiative hors-école, « Jeunes reporters en Europe » pour la meilleure initiative dans le milieu scolaire, « Openchabab » pour la meilleure initiative sur la rive sud de la Méditerranée, ainsi que l’école élémentaire Jean-Zay d’Orléans pour la meilleure initiative en région Centre-Val de Loire.

Retrouvez le palmarès complet ici.

2019-03-18T16:31:51+01:00 14 mars 2019|

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.